Liste des Gros Plant - Photos des autres Gros Plant - Caractéristiques techniques du Gros Plant - Revue de presse sur le Gros Plant - Des nouvelles du mien - Carénage - Arrivée aux Saintes au soleil couchant - (jeudi 30 septembre 2010)

  1. Liste des Gros Plant

      Selon le fil «Info gros plant» sur le forum APMseuls 7 ou 8 Gros Plant ont été construits. Je sais par ailleurs qu'il y en a un qui fut construit en Suisse.

      J'aimerais donc les recenser. Voici la liste que j'ai pu constituer à partir des documents dont je dispose et de recherches sur Internet. Pour ceux dont j'ai pu retracer une partie de l'historique, j'ai indiqué plusieurs lignes. Mais peut-être que certains bateaux apparaissent en double si je n'ai pas pu faire de recoupement.

      NuméroAnnéePropriétaire ou skipperLieuNomCommentaires
      1 ?1979Jean-Luc Van Den HeedeArco2ème à la Mini-Transat 1979
      Thierry ArnaudAlbatros III, Sermi Aéronautique12ème/41 à la Mini-Transat 1985 (n°39), étrave modifiée
      DieppeCyranoEntièrement restauré
       
      21979Philippe Harlé (1979)La RochelleJuliénas (79)4ème Mini-Transat 1979 (n°32)
      Claude B.GuadeloupeJuliénas (79)
      Yann L.B.GuadeloupeJuliénas (79)
      Cédric S. (09/2004-01/2008)GuadeloupeJuliénas (79)Charpentier de marine, a intégralement restauré le bateau (coque, structure, gréement, accastillage)
      Norbert D. (01/2008-04-2010)GuadeloupeJuliénas (79)A réparé un bordé et l'étrave
      Alexis Bosson (moi) (depuis 04/2010)Terre-de-Haut, les Saintes, GuadeloupeMicaC'est le mien !
       
      ?Cyrille MartiniNantes
       
      ?1982Pierre-Alexandre MartinezCapbretonPatouarmé Mini-Transat
       
      ?Caféinevoile 19798, FFV 22/04/2000, Ligue Haute-Normandie
       
      ?1981Skymervoile 17782, FFV 17/10/1995, Ligue Pays-de-la-Loire
       
      ?1986Gilles Favez - InterviewVevey, SuisseFrilousConstruit en Suisse par le Chantier Cachelin
      ?1985Yvan Monnard (2006)CanadaÉglantineMis en vente
  2. Photos des autres Gros Plant

      Voici l'ancien «Arco» de VDH, renommé «Albatros III» pour Sermi Aéronautique, avec l'étrave modifiée, au départ de la Mini-Transat 1985. Cette modification d'étrave n'était pas du tout du goût de Philippe Harlé.

      img/jpeg_400_400/2010-09-30_sermi_1.jpg
      img/jpeg_400_400/2010-09-30_sermi_2.jpg
      img/jpeg_400_400/2010-09-30_sermi_3.jpg
      img/jpeg_400_400/2010-09-30_sermi_4.jpg
      img/jpeg_400_400/2010-09-30_sermi_5.jpg
      img/jpeg_400_400/2010-09-30_sermi_6.jpg

      Voici Frilous, construit en Suisse pour Gilles Favez :

      img/jpeg_400_400/2010-09-30_frilous_1.jpg
      img/jpeg_400_400/2010-09-30_frilous_2.jpg

      Quant au mien, j'ai déjà mis des photos précédemment. J'ai aussi ça : une copie de l'acte de francisation au nom d'Harlé ;-).

      img/jpeg_400_400/2010-09-30_acte_francisation_harle.jpg
       Document PDF [343 Kio]

  3. Caractéristiques techniques du Gros Plant

      La FFV dispose d'une fiche GROS PLANT Qmais avec le gréement en tête. Le mien est fractionné.

      Voici des documents d'époque avec les caractéristiques techniques. Le premier (édité avant la mini-transat) est erronné au niveau du tirant d'eau (1,3m et non 1,2m), du déplacement (estimé) et du gréement (4/5ème et non 7/8ème). Et dans le deuxième, le lest fait 4 fois le poids lège ! Le dernier est bon.

      img/jpeg_400_400/2010-09-30_tarifs_kergroix.jpg
      09/1979

       Document PDF [311 Kio]
      img/jpeg_400_400/2010-09-30_fiche_technique.jpg
      01/1980

       Document PDF [170 Kio]
      img/jpeg_400_400/2010-09-30_brochure.jpg
      07/1980

       Document PDF [302 Kio]

  4. Revue de presse sur le Gros Plant

  5. Des nouvelles du mien

      Comme je l'ai déjà dit, il faut le terminer, et en même temps l'entretenir.

    1. Le truc qui fait du bruit derrière

        Dès le départ, j'ai eu plusieurs soucis avec mon moteur (usure et mauvaises manips). Après une révision, puis changement de goupille, silent-block et bougie, il fait son boulot. Habituellement il ne marche que pour les départs et arrivées, mais ça m'est aussi arrivé de le mettre par pétole pour avancer plus vite, le moteur à faible régime me créant du vent apparent dans les voiles, permettant une vitesse décente. Sinon au départ des Saintes, je peux maintenant naviguer entièrement à la voile et relever le moteur après 50 à 100m parcourus !

    2. Prise en main

        J'ai traversé le canal des Saintes 22 fois à ce jour, soit environ 300 milles nautiques parcourus (~600km). Je suis donc bien à l'aise avec ce bateau et notamment comment hisser mes voiles : la grand-voile avec ses 3 lattes et les 4 bastaques a 12 chances de se bloquer en montant, sans compter les drisses et balancine à l'extérieur du mat qui avec le vent peuvent se mettre sur son chemin (pas très visible de nuit). Et le génois léger avec son grand recouvrement m'empêche de virer à faible vitesse et au près serré il fait facilement loffer si pas équilibré, le bateau s'arrêtant bout au vent le génois à contre, obligeant à virer lof pour lof. Si bien que par sécurité je l'affale un peu avant l'arrivée, ce qui améliore aussi la visibilité.

        Et les man½uvres dans la marina... La photo annotée doit suffire à comprendre. Entre les bouées je n'ai pas la longueur hors tout de mon bateau (plutôt entre les hélices de hors-bord), ce qui fait que je dois raser les bouées d'en face et tourner en même temps. La bouée signalée dépasse fort dans le chenal et elle est submergée à marée haute. Je suis passé dessus de nuit, comme elle est rouillée ça m'a gratté l'antifouling, je me suis retrouvé coincé dans des amarres de bouées (une devant, une derrière contre mon hélice), man½uvre à la main, une hélice de hors-bord m'a rayé la peinture de bordé. Grrrr...

        img/jpeg_400_400/2010-10-01_p9210003_.jpg

    3. La fée...

        J'ai attaqué doucement l'électricité : panneaux solaires, régulateur batterie et câblage volant dans un premier temps. Tableau électrique propre fait maison maintenant et câbles un peu moins volants, en attendant de poser les gaines et goulottes. Je dispose maintenant de :

      1. VHF (Radiocean 4500) ;
      2. Feux de navigation ;
      3. Éclairage intérieur par LED (un peu faible, je le remplacerai) ;
      4. Autoradio ;
      5. Ventilateurs ;

        J'ajouterai prochainement une prise 12V (allume-cigare) et mon sondeur/speedo en carénant.

        img/jpeg_400_400/2010-10-01_p9250001_.jpg
        img/jpeg_400_400/2010-10-20_img_3425.jpg

    4. Époxy

        J'ai expérimenté l'époxy à la maison et j'ai commencé à m'y attaquer sur le bateau :

      1. glissière de porte de descente cassée ;
      2. délaminage de la partie avant du banc tribord du cockpit par une infiltration d'eau par une fissure dans la peinture à un endroit où l'eau a tendance à stagner.

        Mais avec cette saison cyclonique et toute cette pluie ce n'est pas évident !

        img/jpeg_400_400/2010-09-16_p9160006.jpg
        img/jpeg_400_400/2010-10-01_dsc00231_.jpg

    5. Divers

        À part ça plein de petites choses :

      1. changement de la ligne de mouillage (remplacement de la CQR par une Kobra, changement de la chaîne trop lourde et du câblot) ;
      2. du matelotage : fabrication d'une échelle 100% en corde bien plus pratique à ranger que l'échelle en alu, qui en plus n'était pas adaptée au bateau ; fabrication d'erses à bouton (manilles textiles), épissure longue câblot/chaîne
      3. des petites modifications : pose de mousquetons sur drisses, modification du palan de hale-bas et des renvois de drisses au piano, changement des écoutes, pare-battages et amarres, fixation d'une barre sur le moteur pour commander l'inverseur sans se contorsionner ;
      4. fabrication de gaffes (normales avec crochet à thon dont j'ai coupé la pointe et gaffes à poisson) ;

        img/jpeg_400_400/2010-10-01_p9210025_.jpg

      5. fin de la fabrication de mon annexe rigide pliante (modèle d'Alain Poiraud sur STW) : on en voit l'extrémité, pliée sur le pont ;
      6. fabrication d'une défense de ponton sur mesure : un gros ressort en bois, qui amortit progressivement de 100g à 100kg ! Un des premiers trucs que j'ai fait.

        img/jpeg_400_400/2010-09-21_p9210021.jpg
        img/jpeg_400_400/2010-09-21_p9210022.jpg

  6. Carénage

      Il faut absolument que je carène (sortir le bateau et refaire la peinture sous-marine anti-salissures), ma quille et mon safran sont envahis par les coquillages et si je les enlève ça revient vite. J'ai tout enlevé 2 fois et j'ai brossé plusieurs fois !

      Mais pour caréner il faut aller à Pointe-à-Pitre, ce qui signifie 6-7 heures de navigation, plusieurs jours sur place et pas mal d'heures aussi au retour (normalement ça glissera mieux). Au préalable il faut une dernière fois virer ces coquillages en apnée pour gagner du temps et acheter tout le matériel et les consommables pour être sûr de pouvoir tout faire en même temps. Pour ça je dois y aller en voiture, et ce n'est pas non plus la porte à côté en étant aux Saintes ou à Basse-Terre. Je viens de découvrir qu'il me faut un passe-coque spécial pour installer mon sondeur, je ne sais pas s'il faut le commander. Il faut aussi jongler avec mes congés et ceux de mon collègue, et demander à ma bagnole d'arrêter de faire grève ! Sans ces petits détails, ce serait fait depuis longtemps...

  7. Arrivée aux Saintes au soleil couchant

      Samedi dernier, j'ai terminé la traversée sur la plage avant. Le soleil allait se coucher et pour une fois j'avais un appareil photo...

      img/jpeg_400_400/2010-10-01_p9250024.jpg
      img/jpeg_400_400/2010-09-25_p9250029.jpg
      img/jpeg_400_400/2010-10-01_p9250015.jpg

      Pour ceux qui ont de bons yeux, le moteur était dans l'eau. À la voile, 2 n½uds, au moteur bas régime 3 n½uds, avec voile et moteur, 4 n½uds et le moteur qui consomme très peu.